DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dernier hommage aux trois militantes kurdes


France

Dernier hommage aux trois militantes kurdes

En banlieue parisienne, un dernier hommage a été rendu aux militantes kurdes liées au PKK.
Les dépouilles des trois femmes assassinées à Paris seront rapatriées en Turquie ce mercredi.
Parmi les victimes figure Sakine Cansiz, 55 ans, membre fondatrice du PKK.

Cinq jours après leur mort, les questions demeurent sur le mobile du meurtre, et le profil du ou des tueurs. A qui profite le crime, au moment où Ankara et le PKK ont entamé des négociations de paix ?

A Ankara justement le Premier ministre s’est adressé à ceux qui dénoncent une implication de la Turquie : “C’est un manque de considération et une grande irresponsabilité d’accuser l’Etat et le gouvernement turcs après les assassinats à Paris, ce sont des idées fausses.”

Les trois militantes ont été abattues de plusieurs balles dans la tête dans le centre d’information sur le Kurdistan, en plein Paris.

Le chef du PKK, Abdullah Ocalan, emprisonné en Turquie depuis 14 ans, a appellé la police française à retrouver les coupables. Le conflit entre la Turquie et le PKK a fait plus de 40 000 morts en trois décennies.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mali : La Cédéao fourbie ses armes