DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Automobile : le millésime 2012 est à oublier pour le marché européen

Vous lisez:

Automobile : le millésime 2012 est à oublier pour le marché européen

Taille du texte Aa Aa

Il ne s’est jamais vendu aussi peu de voitures en 2012 en Europe. Les parkings des constructeurs généralistes sont bien garnis et les promotions font encore baisser les marges.

Opel, Fiat, Peugeot-Citroën et Renault sont en surcapacité de production. Fermeture d’usines, suppressions d’emplois, chômage technique : Renault a annoncé mardi 7.500 suppressions de postes en France d’ici 2016 soit 15% de ses effectifs.

Sur l’année 2012, la baisse des ventes de voitures neuves en Europe a été de 8,2% à un peu plus de 12 millions d’unités c’est le plus bas niveau depuis 1995.

Si la baisse des ventes est de 2,9% seulement sur le marché allemand, elle est de 13,9% en France, et de 19,9% en Italie. Seul en Europe, le marché automobile britannique était en progression l’an dernier : +5,3%.

Les constructeurs généralistes pâtissent de la crise de la demande mais pas les constructeurs de voitures de luxe.

“Les psychologues affirment que votre maison représente qui vous êtes et votre voiture ce que vous voulez que les gens pensent de vous, affirme Matt Stover, directeur de Guggenheim Capital Markets. Et je pense que quand vous achetez une voiture de luxe, vous montrez quelque chose de vous-même”.

Les ventes de presque toutes les marques généralistes étaient en fort repli en 2012 parmi les constructeurs européens alors que le secteur premium et encore plus celui du luxe affichaient des chiffres stables voire positifs.