DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Europe : la pression monte pour David Cameron


Le bureau de Bruxelles

Europe : la pression monte pour David Cameron

Deux jours avant son discours très attendu sur les relations de Londres avec l’Union européenne, David Cameron en a donné un avant-goût à la Chambre des Communes. Le Premier ministre britannique ne veut pas parler sortie de l’Union, mais renégociation :

“ Je pense que le plus dangereux pour ce pays serait de planter notre tête dans le sable et de faire comme s’il n’y avait pas de débat sur l’avenir du Royaume-Uni en Europe. Ce que le Royaume-Uni doit faire, c’est se battre pour les changements que nous voulons, pour que nous puissions demander son accord au peuple britannique et régler cette question une fois pour toutes “, a-t-il lancé devant les députés britanniques.

Mis sous pression par les eurosceptiques, il veut rapatrier un maximum de pouvoirs au niveau national. Reste à savoir dans quelle mesure ce sera possible. Pour son homologue irlandais, Enda Kenny, dont le pays préside l’Union, Londres risque gros, très gros :

“ Le Royaume-Uni a été un moteur du marché unique, c’est un élément important et fondamental de l’Union européenne. Et à mon avis, opter pour une sortie de l’Union européenne serait catastrophique pour le Royaume-Uni “ , a prévenu Kenny.

Ce discours sur sa vision de l’Europe, David Cameron le prononcera vendredi matin à Amsterdam. A suivre en direct sur euronews.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Union européenne : l'Irlande veut donner l'exemple