DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Prise d'otages en Algérie: la guerre au Mali s'internationalise


Algérie

Prise d'otages en Algérie: la guerre au Mali s'internationalise

Le conflit au Mali prend une dimension un peu plus internationale avec la prise d’otages, ce mercredi en Algérie, de plusieurs d’Occidentaux par des combattants islamistes. Les ravisseurs disent détenir 41 otages, parmi lesquels, il y aurait des Américains, des Britanniques, des Japonais, des Norvégiens et peut-être des Français. Tous travaillaient dans un complexe gazier dans l’est de l’Algérie. 150 Algériens, employés sur le site, seraient également retenus sur place.

Les circonstances de l’attaque restent encore floues.
Les assaillants auraient visé ce site gazier situé près de la frontière libyenne. Ce complexe gazier est exploité par le groupe britannique BP, le norvégien Statoil et l’algérien Sonatrach. Dans l’opération, au moins deux personnes auraient trouvé la mort, dont un Britannique et un Algérien. Il y aurait également des blessés.

Le président français François Hollande s’est exprimé en fin de journée sur cette prise d’otages. “Tout cela n’est pas sans lien chacun l’aura compris avec à l’action que nous menons, la France mais également les pays africains et tout ceux qui participent à ce qu’on appelle la MISMA qui a vocation à permettre au Mali de retrouver le plus tôt possible son intégrité territoriale”, a-t-il déclaré.

Selon les autorités algériennes, les assaillants sont encerclés par l’armée. Mais ils ont prévenu que toute tentative pour libérer les otages conduirait – je cite: “à une fin tragique”. Selon un des employés du site, “les ravisseurs réclament la libération de 100 terroristes détenus en Algérie”. Pour Alger, hors de question de négocier.

Les agresseurs revendiquent des liens avec Al-Qaïda. Ils reconnaissent avoir agi en représailles à l’intervention militaire française en cours au Mali, et à l’aide apportée par l’Algérie, qui a ouvert son espace aérien aux avions militaires français menant des raids contre les groupes islamistes.


Agrandir le plan

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama présente son plan pour lutter contre la violence des armes