DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

De la colle pour les os fracturés


science

De la colle pour les os fracturés

En partenariat avec

Cela peut sembler étonnant mais une équipe de l’Institut Royal de Technologie de Stockholm, en Suède, vient de mettre au point une glu qui pourrait révolutionner la chirurgie : une colle qui pourrait soigner les os fracturés.

Les chercheurs suédois sont convaincus que leur innovation est beaucoup plus efficace que le plâtre. Grâce à cette colle, finies les vis, les broches et les plaques de métal. Les opérations deviendraient plus rapides et plus sûres.

“Si on utilise de la colle, plus besoin d’anesthésie générale pour les patients”, explique le professeur Hans Von Holst. “On peut se contenter d’une anesthésie locale. Cela veut dire que l’opération sera plus courte, avec moins de risques de complications, notamment pour les personnes âgées”.

Une fois appliquée sur la fracture, la glu se confond avec la matière osseuse. Pas besoin de métal en guise de tuteur.
Quatorze années de recherche ont été nécessaires pour élaborer cette colle, présentée comme un produit-miracle, grâce auquel les béquilles et les bâtons de marche pourrait rester au placard.

“De nos jours, un adulte opéré pour une fracture peut rester une semaine à l’hôpital et ensuite il doit rester chez lui parfois pendant 3 mois. Dans l’avenir avec notre glu, les patients pourront quitter l’hôpital le jour-même de l’opération ou dès le lendemain et retourner ensuite à leur travail après 2 ou 3 jours”, se félicite Hans Von Holst.

Mais il faut encore mener d’importantes analyses de toxicologie pour être certain que la colle ne soit pas dangereuse. Si les résultats sont encourageants, la glu pourrait être essayée sur des animaux dès cette année avant, peut-être, de faire son entrée dans les salles d’opération.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Des insectes dans l'assiette ?