DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'armée algérienne s'attaque aux islamistes armés


Algérie

L'armée algérienne s'attaque aux islamistes armés

L’opération aura duré plusieurs heures.

Cet après-midi, l’armée algérienne a bombardé une colonne de véhicules sur le site de l’usine gazière de Tiguentourine, a 40 km de la ville d’In Amenas.

C’est là que des centaines d’otages étaient détenus par un groupe lié à Al-Qaïda depuis mercredi.

Au cours de cette frappe, 34 otages et 15 ravisseurs auraient été tués, selon l’un de leurs porte-paroles.

Ce dernier affirme que sept otages occidentaux seraient toujours en vie, à savoir trois Belges, deux Américains, un Japonais, et un Britannique.

Selon l’agence de presse nationale, 600 otages algériens auraient été libérés par l’armée algérienne au cours de cette opération, ainsi que quatre otages étrangers.

Il s’agirait de deux Britanniques, un Kenyan et un Français.

Le ministère irlandais des Affaires étrangères a par ailleurs annoncé qu’un de ses ressortissants était libre, “sain et sauf”.

A la suite de ces évènements, le groupe pétrolier BP, qui exploite le site de Tiguentourine, a indiqué qu’il était en train d‘évacuer ses travailleurs “non essentiels”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La France renforce ses troupes au Mali