DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Confusion autour de l'assaut des troupes algériennes


Algérie

Confusion autour de l'assaut des troupes algériennes

Après huit heures d’assaut, l’armée algérienne auraient repris le contrôle de la “base de vie” du site gazier d’In Amenas. Mais il reste encore l’usine qui serait toujours aux mains des insurgés. Le bilan des affrontements est lourd. Au moins 40 morts dont une dizaine de combattants islamistes selon une source proche de la sécurité algérienne.
Depuis mercredi matin, des soldats issus d’Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) occupent le site et réclament la fin de l’opération militiaire française au Mali. La réponse des autorités algériennes est ferme. “Pas de discussion avec les terroristes !”

“L’opération a permis de neutraliser un nombre important de terroristes, de libérer un nombre important d’otages et malheureusement, hélas, on déplore quelques morts et quelques blessés. On n’ a pas encore les chiffres définitifs, mais dès qu’ils seront définitifs, on les rendra publiques”, a indiqué Mohamed Saïd Belaïd, le ministre algérien de la communication, à la télévision.

Huit algériens, deux japonais, deux britanniques et un français pourraient figurer parmi les victimes.
Peu d’informations circulent sur cet assaut mais les gouvernements britanniques et américains n’ont pas caché leur mécontentement à l’annonce d’une intervention de l’armée algérienne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les renforts africains arrivent au Mali