DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : Mariano Rajoy promet la fermeté si la corruption est avérée


Espagne

Espagne : Mariano Rajoy promet la fermeté si la corruption est avérée

La pression de la rue et de l’opposition espagnole semblent avoir fonctionné. Mariano Rajoy, le Premier ministre est monté au créneau.
Cible des manifestants et de la gauche: un nouveau scandale de corruption qui touche le parti au pouvoir. Le quotidien El Mundo affirme que des responsable du Parti populaire ont touché des salaires non-déclarés en complément de leurs salaires officiels. Pointé du doigt: l’ancien gérant puis trésorier du PP, Luis Barcenas.

“Si jamais j’ai connaissance d’irrégularités ou de conduites inappropriées qui touchent des militants de notre parti, ma réponse sera ferme” affirme Mariano Rajoy.

Malgré le démenti, le chef de l’opposition socialiste Alfredo perez Rubalcaba réclame des comptes : “S’il est prouvé, et il semble que ça l’est, que Monsieur Barcenas a utilisé l’amnistie fiscale pour blanchir son argent, Monsieur Montoro doit démissionner.”

Luis Barcenas aurait distribué pendant 20 ans des enveloppes contenant entre 5.000 et 15.000 euros à des dirigeants du PP. Il s’agirait de commissions perçues auprès d’entreprises privées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La prise d'otages en Algérie se termine dans un bain de sang