DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mali: l'armée française sécurise le sud du pays


Mali

Mali: l'armée française sécurise le sud du pays

L’heure est au statu quo pour les troupes françaises, une force composée de 1800 soldats à l’heure actuelle.

Depuis jeudi, la ville de Konna est retournée aux mains des soldats français. En revanche, le flou demeure concernant Diabali, située plus au nord.

Selon le ministère de la défense français, aucun combat n‘était à signaler ce vendredi, contrairement à ce qu’avait indiqué une source de sécurité malienne.

La ville de Markala fait l’objet d’une étroite surveillance de l’armée française pour sa position géographique comme l’explique le colonel Frédéric des forces spéciales.

“Pour nous, la mission la plus importante était de tenir ce verrou un peu stratégique de Markala qui empêche toute descente au sud du fleuve Niger et qui ouvrait un peu les portes de Bamako dans la partie sud. C’est désormais chose faite. Les autres ont compris qu’on était là, qu’on était solidement implanté, c’est le principal pour nous”.

De son côté, l’armée malienne se déploit dans cette zone. Son objectif ? Reprendre le contrôle de Diabali. Une opération qui ne pourra se faire qu’avec le soutien des soldats de la Misma, la force d’intervention ouest africaine.

Avec notre envoyé spécial au Mali, François Chignac.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'opération militaire en Algérie se poursuivrait