DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Autriche: Référendum sur un éventuel passage à l'armée de métier


Autriche

Autriche: Référendum sur un éventuel passage à l'armée de métier

L’Autriche va-t-elle maintenir le service militaire obligatoire ou va-t-elle opter pour une armée de métier ? Les 6 millions d‘électeurs autrichiens sont invités à se prononcer sur la question lors d’un référendum organisé ce dimanche.

Les autorités sont divisées sur la question. Les chrétiens-démocrates veulent conserver la conscription, comme l’explique le vice-chancelier, Michael Spindelegger. “Une armée de métier pose de nombreuses question, dit-il. Y a-t-il assez de monde ? n’est-ce pas beaucoup plus cher ? Disposons-nous des bonnes personnes ? Moi, je préfère rester avec une armée du peuple pour le peuple, avec également un renforcement du service civil”.

Les sociaux-démocrates, dont est issu le ministre de la défense Norbert Darabos, plaident, eux, pour la professionalisation de l’armée. “Veut-on maintenir un système archaïque dans lequel, chaque année, des milliers de jeunes doivent accomplir un service obligatoire, ou veut-on au contraire aller vers un système moderne basé sur des volontaires motivés et sur le professionnalisme ?”, s’interroge Norbert Darabos.

En toile de fond, il y a la question de la neutralité de l’Autriche, Vienne ayant toujours refusé d’intégrer l’OTAN. Pour certains, cette neutralité pourrait être remise en cause avec le passage à l’armée de métier.

Chaque année, plus de 20 000 jeunes de plus de 18 ans doivent accomplir une période de six mois sous les drapeaux, soit pour un service militaire, soit pour un service civil.

Les résultats du référendum sont attendus dans la soirée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama en route pour un second mandat