DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Diabali et Douentza reprises par les armées maliennes et françaises

Vous lisez:

Diabali et Douentza reprises par les armées maliennes et françaises

Taille du texte Aa Aa

“Une réussite militaire certaine pour Bamako et les forces françaises” : c’est par ces mots que Paris s’est félicité de la prise de Diabali, ce matin. Les islamistes n’ont pas opposé de résistance quand les chars sont entrés dans la ville malienne, elle était aux mains des jihadistes depuis une semaine.

La ville de Douentza a également été reprise. La libération de Diabali confirme que les quelques 2.000 soldats français de l’opération Serval progressent vers le Nord, après avoir consolidé ce week-end leurs positions sur deux points stratégiques à plusieurs centaines de kilomètres au nord-est de Bamako, Niono et Sévaré.

“On était vraiment dans le calvaire ici, raconte un habitant, on était enfermé, personne ne circulait, les rebelles avaient envahi le village totalement. Il y avait des bombardements jour et nuit, des fusillades, tout le monde était enfermé. On avait faim, on avait pas à manger, il n’y avait rien, rien du tout.” L’Union européenne a proposé une réunion le 5 février à Bruxelles pour évoquer la crise malienne.

“Avec cette reprise de Diabali par les troupes francaises, dit notre envoyé spécial François Chignac, l’opération Serval prend peut-être une nouvelle ampleur, car protégées sur leur flanc ouest, les troupes françaises et pan-africaines peuvent peut-être désormais penser à progresser plus sereinement vers le nord.”