DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Eurogroupe : un néerlandais novice prend la présidence


économie

Eurogroupe : un néerlandais novice prend la présidence

Un des grands sujets abordés par l’Eurogroupe lundi c’est la succession du président Juncker. Le premier ministre luxembourgeois tire sa révérence après 8 ans passés à la tête de l’Eurogroupe. Son remplaçant plus que probable, sera le tout nouveau ministre néerlandais des finances, nommé il y a 6 semaines seulement.

Quand à Juncker, lassé des atermioiements franco-allemand, il est ravi d’arrêter l’aventure. “Je ne sais pas si c’est une maison de fous mais je suis content de sortir de cette maison. Depuis six mois je pose désespérément la question : qui va me sortir de là ?”.

Le néerlandais Jeroen Dijsselbloem, 46 ans va être nommé par défaut, pilote de l’Eurogroupe.
“Monsieur Dijsselbloem, qui est un homme sympathique, un homme intelligent, délié, qui vient d’arriver parmi nous. Ce que je lui ai demandé – et c’est naturel – c’est d’exposer la façon dont il souhaitait présider l’Eurogroupe et ses positions de fond sur un certain nombre de grands sujets….”
Décision lundi dans la soirée, après la présentation par Jeroen Dijsselbloem de sa vision de l’Eurogroupe.

Les autres gros dossiers au menu de l’Eurogroupe : les modalités de recapitalisation directe des banques européennes par le Mécanisme européen de stabilité : un sujet oú on retrouve le clivage nord-sud au sein de l’Eurogroupe; et le sauvetage financier de Chypre dont il ne faut pas attendre de résultat lundi.

Tous les pays ne sont pas favorables à la candidature du ministre néerlandais des finances, selon ce que nous avons entendu. Mais le soutien allemand sera décisif au moment du vote. Quoiqu’il en soit, Jeroen Dijsselbloem ne sera pas élu sans conditions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Algérie : premières conséquences commerciales de la prise d'otages