DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

In Amenas : Plusieurs pays s'interrogent sur le sort des disparus

Vous lisez:

In Amenas : Plusieurs pays s'interrogent sur le sort des disparus

Taille du texte Aa Aa

A commencé par le Japon qui a envové ce lundi son vice-ministre des Affaires étrangères sur place. Sept Japonais travaillant pour l’entreprise JGC sont morts dans l’attaque, trois sont introuvables. “Je condamne l’attaque terroriste au nom du gouvernement japonais et espère que les Japonais ainsi que les autres ressortissants étrangers, sont en sécurité”, a déclaré Minoru Kiuchi. Durant l’assault du site gazier, trois britannques ont été tués, trois autres ont disparus, 22 ont été libérés.

Le Premier ministre s‘était plaint du manque d’information. Il a adopté ce lundi un ton bien différent : “Nous sommes reconnaissants de l’opération menée par les Algériens, les premiers responsables de ces meurtres sont évidemment les terroristes. Plusieurs questions restent sans réponse mais une chose est claire, cette attaque prouve que la menace des groupes terroristes pèse sur ces pays et les gens qui y vivent, dont nos citoyens, nos compagnies et nos intérêts”.

Au total 792 personnes, dont 107 étrangers, ont été libérées durant l’assault lancé par les forces.