DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inde: première audience du procès pour viol collectif

Vous lisez:

Inde: première audience du procès pour viol collectif

Taille du texte Aa Aa

Les cinqs auteurs présumés du viol collectif d’une étudiante devant la justice. La première audience de leur procès a eu lieu aujourd’hui à Saket, au Sud de New Dehli.

Le 16 décembre, une étudiante a été violée et aggressée sexuellement avec une barre de fer par six hommes ivres à bord d’un minibus.

Devant le tribunal, des jeunes filles portant différentes tenues sont venues dénoncer l’idée reçue que les femmes peuvent provoquer les aggressions dont elles sont victimes: “En gros, nous affirmons qu’aucune tenue n’invite au viol et c’est ce genre de culture qu’il faut changer, l’attitude envers les femmes. Et c’est pour ça que le gouvernement doit s’engager concrètement, en lançant une campagne publique d‘éducation.” réclame Paul Vollenweider, un militant d’Avaaz.

Le cas de cette étudiante, décédée de ses blessures treize jours après l’aggression a profondément ému l’Inde toute entière.

Depuis, la presse locale se fait l‘écho de nombreux cas similaires qui contribuent à alimenter l’indignation populaire.

Au moment où l’affaire a éclaté, de violentes manifestations ont fait une centaine de blessés dont soixante policiers. Ces derniers sont accusés de laxisme dans les affaires de viol.