DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les forces franco-maliennes progressent vers le nord

Vous lisez:

Les forces franco-maliennes progressent vers le nord

Taille du texte Aa Aa

Au Mali, les rebelles islamistes acculés et pilonnés ont quitté Douentza et ici, Diabali.
Les deux villes, situées à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Bamako, ont été reprises par l’armée malienne appuyée par les troupes françaises de l’opération Serval. Des troupes qui continuent donc précautionneusement la reconquête du nord du pays.

A Diabali, après la peur et le chaos, les habitants tentent eux, à présent, de retrouver leurs esprits.

“Les rebelles avaient positionné leurs véhicules devant chez moi. J’ai fait partir ma famille mais je suis resté. Les avions ont bombardé le camp des rebelles et les pick-up devant chez moi. Après la première bombe, je me suis évanoui. Lorsque j’ai repris mes esprits, les avions sont repassés. Il y a eu une nouvelle bombe et depuis, ma tête me fait mal et j’ai des difficultés à voir”, raconte cet homme.

D’autres villes telles que Tombouctou, Gao ou Kidal sont toujours aux mains de groupes jihadistes.
L‘état d’urgence, en vigueur depuis le 12 janvier, vient, par ailleurs, d‘être prolongé de trois mois.

“Si ces lieux traduisent la violence des combats qui ont opposé les armées française et malienne aux rebelles, ici à Diabali, la libération de la ville ouvre un nouveau chapitre dans l’opération “Serval” et notamment dans la reconquête du territoire malien, qui pourrait bien connaître des évènements tout aussi violents”, estime François Chignac, l’envoyé spécial d’euronews au Mali.