DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Prise d'otages : l'heure est au bilan


Algérie

Prise d'otages : l'heure est au bilan

Pour le moment, le dernier chiffre évoqué fait état de 48 morts parmi les otages. Ce lundi après-midi,
le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, devrait dresser un bilan officiel.
De son côté, le gouvernement japonais a envoyé des émissaires pour inspecter les lieux de la prise d’otages. Neuf japonais sont morts, une dizaine d’autres est toujours portée disparue.

Plusieurs rescapés ont témoigné ce qu’ils avaient vécu lors de cette prise d’otage. C’est le cas du britannique Alan Wright qui explique qu‘à aucun moment, lui et les autres ne comprenaient ce qui se passait à l’extérieur de l’usine.

“Ils allaient nous relâcher, on allait partir. C‘était horrible, vraiment horrible : vous vous échappez mais vous restez aux mains des terroristes.”

Après un cauchemar qui aura duré quatre jours
Alan Wright est désormais auprès des siens. L’une de ses priorités sera de tourner rapidement la page d’in Amenas.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Courte victoire du centre-gauche en Basse-Saxe