DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des militants de la cause homosexuelle passés à tabac devant la Douma


Russie

Des militants de la cause homosexuelle passés à tabac devant la Douma

S’embrasser devant le Parlement russe aura coûté cher à la vingtaine d’homosexuels qui s’y sont essayé ce mardi. Ils s‘étaient réunis devant la Douma pour protester contre l’examen d’un projet de loi fédérale qui vise à interdire toute propagande de l’homosexualité en Russie.
Ils ont été passés à tabac.

“La loi ne définit absolument pas ce qu’est la propagande homosexuelle et c’est compréhensible car il n’existe pas de propagande homosexuelle. A cet égard et comme celà est écrit dans la loi, toute information relative à des relations conjugales non traditionnelles est considéree comme de la propagande”, explique une journaliste aussi militante de la cause homosexuelle.

Cette loi prévoit des amendes allant jusqu‘à 12 500 euros. Elle est déjà entrée en vigueur dans plusieurs régions russes et pourrait donc bientôt concerner le pays entier.

Oleg, un militant orthodoxe, n’arrive pas à le concevoir. “Moscou n’est pas Sodome. Nous sommes ici pour soutenir les gens normaux, les personnes saines qui veulent un équilibre, les familles orthodoxes qui élèvent leurs enfants dans l’esprit des traditions orthodoxes, de fraternité et d’unité populaire”, dit-il.

Certains militants ont été roués de coups, jusqu’au sang pour certains. Les activistes gays et lesbiennes sont très mal vus en Russie. Jusqu’en 1993 l’homosexualité y était considérée comme un crime et comme une maladie mentale jusqu’en 1999.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Jour de vote dans les colonies de Cisjordanie