DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Elections en Israël : moral en baisse mais participation en hausse


Israël

Elections en Israël : moral en baisse mais participation en hausse

En Israël, les électeurs se sont déplacés, le Premier ministre en tête, pour voter aux législatives. A la mi-journée la participation dépassait les 38%, le plus haut niveau depuis 1999.

Benjamin Netanyahu devrait être reconduit pour un troisième mandat, et la Knesset devrait être plus à droite que jamais. Les sondages donnent notamment le parti pro-colonies de Naftali Bennett, la surprise de cette élection, en bonne position avec 14 sièges. L’opposition, elle, fait pâle figure dans les sondages, l’ancienne ministre Tzipi Livni ne mobilise pas les foules avec son nouveau parti.
L’opposition n’a pas réussi à s’unir, le Parti travailliste pourrait compter sur 16 ou 17 sièges.

“La sécurité bien sûr c’est une question cruciale, nous dit un électeur, mais la question de la vie au jour le jour l’est aussi : comment vivre dans un pays où vous voulez habiter ? C’est impossible ici.”

“Je n’ai pas d’attente, explique un sexagénaire, parce que la situation en Israël est plutôt mauvaise et il n’y a personne aux commandes.”

“On a besoin d’une option arabo-juive, dit une jeune mère de famille, on veut la paix, on a besoin de quelqu’un qui gère l‘économie d’une façon plus humaine.”

Comme l’explique notre envoyé spécial en Israël,
Bora Bayraktar, “comparé aux précédentes élections, l’enthousiasme est faible, à l’instar des attentes. Mais malgré cela les gens sont venus voter en masse”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

In Amenas: des témoignages d'otages effroyables