DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En appel, Charles Taylor risque une peine aggravée


Libéria

En appel, Charles Taylor risque une peine aggravée

Le parquet requiert une peine aggravée pour l’ex-président du Libéria Charles Taylor. Il avait été condamné en mai dernier à cinquante ans de prison par le Tribunal spécial sur le Sierra Leone, pour son rôle dans les crimes commis pendant la guerre civile dans ce pays voisin du Libéria. Mais en faisant appel, l’ancien dictateur risque finalement une peine de 80 ans.

L’accusation estime que l’implication de Charles Taylor va au-delà de la complicité dans la perpétration de crimes, et qu’il devrait être reconnu coupable d’avoir directement commis des crimes et de les avoir commandités.

La guerre civile en Sierra Leone, qui s’est terminée en 2002, a fait environ 50 000 morts. Charles Taylor a été reconnu coupable d’avoir aidé les rebelles en leur fournissant des armes en échange de diamants.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak: vague d'attaques meurtrières à Bagdad