DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

In Amenas: des témoignages d'otages effroyables

Vous lisez:

In Amenas: des témoignages d'otages effroyables

Taille du texte Aa Aa

Les témoignages des travailleurs du site gazier d’In Amenas ayant survécu à la prise d’otages se succèdent.

Ils sont tous effroyables et émouvants, comme celui d’un employé roumain, qui a juste eu le temps de se barricader avec un collègue dans leur bureau au moment de la prise d’otages. Ils sont restés enfermés 36 heures avant de s‘échapper: “Moi et mon collègue nous sommes entrés dans mon bureau. Nous avons fermé la porte, nous nous sommes cachés sous le bureau et, dans le noir absolu, nous avons attendu de voir ce qui allait se passer. On pouvait entendre, tout autour de nous, des coups de feu, des gens qui hurlaient et des bruits de fracas. Tout s’est passé en trois minutes. Trois minutes pendant lesquelles se jouent la vie ou la mort.” raconte-t-il.

Ce technicien philippin, employé de BP, raconte aux journalistes comment les terroristes ont tenté de l’utiliser comme bouclier humain, avant qu’il ne s‘échappe, profitant de la confusion provoquée par une explosion: “Le terroriste a amorcé un explosif à l’intérieur du véhicule. Mon but était de m‘échapper et j’ai vu les forces gouvernementales au loin, me faisant signe de me mettre à terre et de ramper jusqu‘à eux. J’ai le sentiment d’avoir une deuxième vie, parce que même quand j‘étais en train de ramper, les terroristes me tiraient dessus.” relate-t-il.

Les otages étrangers étaient de huit nationalités différentes. Certains sont à l’heure actuelle toujours portés disparus.