DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris à tout prix


le mag

Paris à tout prix

En partenariat avec

Attention, mode électrique et éclectique. Ceci n’est pas un remake de “Métropolis” de Fritz Lang, non, c’est la nouvelle collection d’Iris Van Herpen. La Fashion Week à Paris, ça continue. La Néerlandaise a su séduire les spécialistes avec ses silhouettes trapézoïdales, ses textures en trompe-l’oeil, son énergie sombre et nucléaire.

Les stars américaines sont en goguette à Paris, voguant entre deux défilés. La Française Laetitia Casta, elle, ne défile plus depuis longtemps sur les podiums mais elle adore Dior. Surgissant au milieu des buissons, les mannequins ont déambulé mains dans les poches au jardin des Tuileries, portant les tenues sublimissimes dessinées par Raf Simons. Le couturier belge a renoué avec la tradition de la maison Dior en donnant une seconde vie à la “femme-fleur” chère à Christian Dior.

L’atmosphère était radicalement différente chez Alexis Mabille, qui vient d’obtenir le label “haute-couture”. Le couturier français a opté pour un vestiaire voué à la dentelle, portée sur des jupons en cascades de tulle ou en feuilletés d’organza.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Versace ouvre le bal