DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A la recherche de Monsieur Darcy


cinema

A la recherche de Monsieur Darcy

En partenariat avec

Dans cet extrait, oui, c’est bien un téléphone portable que l’on aperçoit. Au beau milieu d’un film en costumes ?

Non, contrairement aux apparences, “Austenland” se passe au XXIème siècle. Le film raconte l’histoire de Jane, une trentenaire obsédée par Monsieur Darcy, le personnage de “Orgueil & Préjugés” de Jane Austen.

“Je n’avais pas réalisé à quel point de nombreuses femmes sont obnubilées par Jane Austen”, souligne l’actrice Jane Seymour. “Vous savez, nous sommes toutes à la recherche de notre Mr Darcy. On cherche toutes ce genre d’amour romantique”.

Jane est un peu paumée, elle n’aime pas les hommes de 2013 et elle rêve de trouver son Mr Darcy. La jeune femme s’offre alors des vacances dans une sorte de parc d’attractions en Angleterre où l’on peut vivre dans la peau d’une demoiselle de la fin du 18ème siècle.

La comédie romantique vient d‘être présentée au festival de Sundance, tout comme “Stoker” avec Nicole Kidman.
“Stoker”, c’est le premier film en anglais du Coréen Chan-Wook Park.

“Je voulais vraiment travailler avec Chan-Wook Park, c’est cette envie qui m’a mené à faire ce film”, raconte l’actrice australienne. “C’est un maître, tous les réalisateurs vous le diront et j’adore travailler avec des metteurs en scène hors du commun. Il est méticuleux et je pense que cela transparaît dans le film. Mais je ne l’ai pas encore vu, c’est une première pour moi ce soir”.

“Stoker”, c’est l’histoire d’une jeune fille dont le père meurt le jour de ses 18 ans. Elle voit alors débarquer un oncle, dont elle n’avait jamais entendu parler et qui s’installe avec elle et sa mère.

Un oncle avec qui elle va tisser un rapport de méfiance qui va peu à se transformer en attraction.

“Ça parle d’une famille, c’est une sorte de triangle amoureux entre une mère, sa fille et un oncle. Donc c’est une famille non-conventionnelle”, explique l’actrice Mia Wasikowska.

“Stoker”, un film dont l’ambiance glaciale rappelle “L’ombre d’un doute” d’un certain Alfred Hitchcock.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"Flight", un film de haut-vol