DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

David Lidington : "nous voulons que la Grande-Bretagne reste au premier plan de l'Europe"


Royaume-Uni

David Lidington : "nous voulons que la Grande-Bretagne reste au premier plan de l'Europe"

Notre correspondant à Londres a voulu en savoir plus au sujet du discours de David Cameron et a réalisé une interview de David Lidington, ministre d’Etat britannique pour l’Europe :

Ali May, Euronews :
“Le Premier ministre a dit qu’il voulait que la Grande Bretagne reste dans l’Europe. Pourtant, il a parlé de renégociations avec l’Union. est-ce que cela signifie que si il n’est pas satisfait de ces négociations, il soutiendra le “non” au référendum” ?

David Lidington, ministre d’Etat britannique pour l’Europe :
“Il a dit très clairement aujourd’hui que son souhait et son intention était de faire campagne énergiquement pour le “oui” sur la base d’une relation fraîchement renégociée avec l’Union, ce qu’il pense bien pouvoir obtenir. Nous voulons que l’Europe ait du succès et nous voulons que la Grande-Bretagne reste au premier plan de l’Union, c’est sur cette base que nous conduirons les négociations”.

Euronews :
“Il a aussi parlé de l’intérêt national britannique quand il s’agit de l’Union. Imaginez si les 27 Etats membres adoptaient la même approche “!

David Lidington :

Mais si vous regardez le discours du premier ministre, vous voyez qu’il parle beaucoup de défis qui attendent l’Europe. Oui, nous allons gérer les intérêts britanniques dans ce cadre, mais ici à Londres nous croyons vraiment qu’il y a un défi commun. Il va falloir y répondre, dans l’intérêt des 27, bientôt 28 Etats membres, nous devons avoir une relation qui souligne notre diversité, notre compétitivité, notre volonté d’aller de l’avant, et celle d‘être toujours plus démocratique”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des webcams privées accessibles à tous sur le net