DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

David Cameron crée une onde de choc en Europe

Vous lisez:

David Cameron crée une onde de choc en Europe

Taille du texte Aa Aa

“Il est temps pour le peuple britannique d’avoir son mot à dire. Il est temps pour nous de poser la question de l’appartenance de la Grande-Bretagne à l’Union Européenne.” a déclaré mercredi David Cameron.

On peut dire que l’effet d’annonce a été réussi. Sa promesse d’organiser un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne avant 2018 s’il est réélu n’a pas manqué de faire réagir les partenaires européens.

“Nous partageons la vision d’une Europe meilleure. Nous avons besoin d’un nouvel engagement au principe de subsidiarité, tout ne doit pas être décidé à Bruxelles et par Bruxelles. Nous faisons la distinction, mais on ne peut choisir en fonction de ce qui nous arrange.” a déclaré Guido Westerwelle, leministre allemand des Affaires étrangères.

A Davos, les milieux d’affaires mettent en garde contre toute incertitude. Mario Monti, lui, ne voit pas de risque réel de voir le Royaume-Uni quitter l’Union Européenne d’ici quatre ans: “Je suis confiant qu’il y aura un référendum un jour, les citoyens britanniques vont décider de rester dans l’Union Européenne et continuer à bâtir son futur. Je pense que l’Union Européenne a besoin de citoyens qui la désirent, pas le contraire.” a-t-il déclaré.

Plus tard, dans la journée, David Cameron a précisé qu’il ne voulait pas quitter, mais réformer l’Union. Il s’agirait du deuxième référendum sur cette question au Royaume-Uni. Le premier avait eu lieu en 1975, deux ans après son adhésion.