DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

El País, "victime" d'une fausse photo de Chavez

Vous lisez:

El País, "victime" d'une fausse photo de Chavez

Taille du texte Aa Aa

Le quotidien espagnol El País a publié ce jeudi matin, une photo d’un homme intubé sur son lit d’hôpital, présentée comme une photo exclusive du président du Venezuela Hugo Chavez en Une de son édition du jour ainsi que sur son site web. Mais celle-ci s’est révélée fausse, selon la direction du quotidien, qui a immédiatement bloqué la parution de l‘édition papier et retiré le cliché de son site internet, après une trentaine de minute.

El Pais a indiqué que la photo a été achetée à l’agence de presse GtresOnline. L’identité de Chavez ne prêtait pas à confusion pour cette dernière.


El País explique sa méprise sur son site internet dans une note publiée à 06H37 (0537 GMT), soit après la distribution de la première édition papier du quotidien :

Après avoir constaté que l’image fournie ne correspondait pas à Hugo Chavez, El Pais a bloqué la distribution de son édition imprimée et a procédé à l’expédition d’une nouvelle édition dans les points de vente“. “En raison de cet incident, l‘édition imprimée du journal datée du jeudi 24 janvier pourrait ne pas être disponible dans certains kiosques, tant en Espagne qu‘à l‘étranger“, a aussi souligné El País.
Le texte qui accompagnait la photo soulignait que El Pais n‘était pas parvenu à vérifier de façon indépendante les circonstances, le lieu et la dates auxquelles la photo avait été prise“, a également assuré le journal.

Mercredi dans la soirée, le directeur du quotidien, Javier Moreno Barber avait indiqué sur son compte twitter qu’”une photo exclusive extraordinaire allait bientôt être postée sur le site du journal“. Ce message, en anglais et en espagnol, a été depuis effacé. Un tweet indiquant le retrait de la photo a par la suite mis en ligne.


La photo achetée par El País provient d’une capture d’une vidéo, à fins éducatives et mise en ligne en 2008, d’une intervention chirurgicale pratiquée sur patient âgé de 48ans dans un pays non identifié.

Cette nuit à 3h17, Pedro J. Ramirez, le directeur de l’autre grand quotidien espagnol El Mundo, a indiqué dans un message posté sur son compte Twitter avoir refusé d’acheter une “photo-bidon” de Chavez. Ramirez a également affirmé que son choix était le bon.


En novembre dernier, El País, en proie à une grave crise financière, avait du se résoudre au licenciement d’un tiers de ses journalistes (129 sur 466) .

Avec Afp