DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau record pour le chômage en Espagne

Vous lisez:

Nouveau record pour le chômage en Espagne

Taille du texte Aa Aa

L’année 2012 s’est achevée sur un nouveau record historique du chômage en Espagne, à plus de 26% et 55% chez les jeunes, au moment où la récession s’aggrave dans le pays, soumis à une rigueur draconienne qui éloigne la reprise. Dans ce contexte, les perspectives des demandeurs d’emplois en Espagne sont inexistantes.

Quelles perspectives on a pour 2013 ? affirme l’un d’entre eux : bon …. si 2012 a été une mauvaise année vous pouvez vous imaginez les perspectives que les espagnols ont : il n’y en a pas. Et finalement il faudra qu’on émigre comme nos parents ont fait”.

On voit sur ce graphique qu’avec un chômage qui se dirige rapidement vers les 6 millions de chômeurs, leur nombre a augmenté de 1 million en deux ans. Ils sont nombreux en Espagne ceux qui affirment que depuis la réforme du code du travail qui rend plus aisés les licenciements, il y a 850.000 chômeurs de plus.

“Cette année nous nous attendons à ce que le rythme de baisse de l’activité économique et du marché du travail ralentissent pour arriver à des chiffres positifs en fin d’année, affirme Fernando Jimenez Latorre, secrétaire d’Etat espagnol aux affaires économiques”.

“La réforme du marché du travail, ajoute Candido Mendez, syndicaliste de l’UGT, est une machine de destruction mortelle des emplois dans notre pays”.

L’aggravation du chômage est particulièrement dramatique chez les jeunes, avec plus de 55% des 16-24 ans sans emploi. Dans le sud de l’Espagne en Andalousie : dont l‘économie est sinistrée depuis l‘éclatement de la bulle de la construction en 2008, le chômage était à 37,5% fin décembre.