DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UE : Cameron tente de rassurer à Davos

Vous lisez:

UE : Cameron tente de rassurer à Davos

Taille du texte Aa Aa

Après son discours controversé sur l’Union européenne, David Cameron a tenu à rassurer les dizaines de patrons et responsables politiques réunis à Davos. Hier le Premier ministre britannique avait annoncé la tenue d’un référendum sur l’appartenance à l’UE, en 2017.

“Il ne s’agit pas de tourner le dos à l’Europe, bien au contraire, répète le Premier ministre. Il s’agit de savoir comment parvenir à une Europe plus compétitive, plus ouverte et plus flexible, et assurer la place du Royaume Uni en son sein.”

David Cameron ne pourra proposer ce référendum qu‘à condition qu’il soit réélu en 2015. Un référendum décidé sous la pression des eurosceptiques britanniques, et dénoncé par les travaillistes. Les partenaires européens tentent de cacher leur inquiétude : “Eh bien, je suis au Conseil européen depuis maintenant plus de six ans, et il y a toujours des différences, remarque Frederik Reinfeldt, le Premier ministre suédois. Selon moi, l’idée de la coopération européenne est que nous pouvons respecter l’Union et travailler ensemble. Et Angela Merkel a déclaré hier “David Cameron a ses problèmes, des idées pour l’Europe, écoutons les et parlons en.”

Quand à Neelie Kroes, la commissaire européenne à la société numérique, elle considère normal qu’“avec toutes ces cultures qui forment l’Europe, il y ait des plan d’actions différents”.

A Davos, grands patrons et investisseurs ont souligné que dans un environnement déjà très volatil, l’incertitude sur le référendum, et le délai, 2017, pèseront sur les affaires, et leurs décisions.