DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : Le centre-gauche et Mario Monti plombés par un scandale bancaire

Vous lisez:

Italie : Le centre-gauche et Mario Monti plombés par un scandale bancaire

Taille du texte Aa Aa

L’Italie n’est plus qu‘à un mois des élections législatives, mais une certaine confusion continue de régner autour de cette campagne électorale en raison de déclarations parfois contradictoires, et d’alliances politiques dont les contours ne sont pas toujours très bien définis. Qui sera le candidat de la coalition de droite? En cas de victoire, l’ex-président du Conseil Silvio Berlusconi serait, lui, intéressé par le poste de ministre de l‘économie, avait-il déclaré le 16 janvier dans une interview exclusive à Euronews.
 
Cette semaine, le scandale de produits dérivés de la banque Monte dei Paschi di Siena n’a fait qu’ajouter à la cacophonie générale. La banque, à laquelle le gouvernement Monti avait accordé une importante aide publique, a enregistré de lourdes pertes sur des opérations de trading. Ce scandale pourrait faire de l’ombre au chef du gouvernement sortant mais aussi à la gauche italienne, dont les liens avec l‘établissement toscan sont historiques.
 
Le centre-gauche de Pier Luigi Bersani reste malgré tout le favori du scrutin avec 34% d’intentions de vote. Mais ses adversaires comptent bien tirer profiter de cette affaire pour gagner du terrain, notamment Beppe Grillo, le leader de Cinque Stelle, le Mouvement anti-partis, qui progresse dans les sondages.
 
Mauvaise semaine donc pour la gauche italienne, d’autant que selon un sondage publié ce vendredi, elle pourrait ne pas obtenir la majorité au Sénat.