DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Présidentielle tchèque : issue du scrutin très incertaine


République tchèque

Présidentielle tchèque : issue du scrutin très incertaine

C’est le deuxième tour de l‘élection présidentielle aujourd’hui en République tchèque. Les tchèques doivent choisir entre l’aristocrate de droite, Karel Schwarzenberg, et le vétéran de la gauche, Milos Zeman. Auparavant, les présidents étaient élus par le parlement, par une procédure très complexe.

“C’est la première élection présidentielle où l on vote au suffrage direct”, explique une habitante de Prague, “alors c’est nouveau pour tout le monde. C’est pour ça que la campagne devient un peu sale”.

Pendant le dernier débat télévisé, Karel Schwarzenberg a dénoncé des accords, signés pendant la Seconde Guerre mondiale, par le parti de son adversaire : les accords Bénès. Trois millions d’Allemands et d’Autrichiens des Sudètes ont été expropriés et expulsés.

De son coté, la gauche accuse Karel Schwarzenberg de manquer de patriotisme. Et pointe le fait que l‘épouse du leader de droite ne parle pas tchèque et que son grand-père était membre du parti nazi NSDAP.

L‘économiste Milos Zerman et le charismatique Karel Schwarzenberg, favoris des milieux artistiques, sont au coude à coude. L’issue du scrutin reste incertaine.

Cette habitante de Prague

“ C’est la première élection présidentielle par suffrage direct, alors c’est nouveau pour tout le monde. C’est pour ça que la campagne devient un peu sale”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

John Kerry présente ses priorités de futur secrétaire d'Etat américain