DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte: nouveaux morts, nouvelle révolution ?


Egypte

Egypte: nouveaux morts, nouvelle révolution ?

En Egypte, au moins huit personnes sont mortes ce vendredi lors de heurts avec la police. L’armée s’est déployée dans la soirée dans la ville de Suez, théâtre des affrontements les plus violents. Des violences qui, à l’echelle du pays, ont fait plus de 450 blessés.

Cette journée de vendredi marquait le deuxième anniversaire du début de l’insurrection qui allait aboutir à la chute d’Hosni Moubarak. Les manifestations ont dégénéré en affrontements avec les forces de l’ordre. Au Caire et à Alexandrie, la police a fait usage de gaz lacrymogènes.

L’opposition avait appelé à des rassemblements dans toutes les grandes villes pour, comme il y a deux ans, dénoncer le pouvoir en place. Dans leurs slogans, les manifestants ont remplacé le nom de Moubarak par celui de Morsi, son successeur. Mais le message est le même : “dégage !”.

Issu de la mouvance islamiste, le président Mohamed Morsi est accusé de dérive autoritaire. Ce vendredi soir, il a appelé les Egyptiens à rejeter la violence.

“La société égyptienne vit dans une sorte de frustration”, explique l’envoyé spécial d’euronews au Caire, Mohamed Shaikhibrahim. “Et, ajoute-t-il, cela a transformé les festivités du 25 janvier en affrontements au Caire et dans les autres villes du pays, ce qui montre apparement que la révolution est en train d’accoucher d’un autre révolution”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie: flot "dramatique" de réfugiés