DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Icesave : l'Islande n'avait pas à rembourser


Le bureau de Bruxelles

Icesave : l'Islande n'avait pas à rembourser

Un verdict inattendu donne raison à l’Islande dans l’affaire Icesave. Reykjavik n‘était pas obligée de rembourser les épargnants étrangers lorsque la banque en ligne s’est effondrée en 2008. C’est le jugement que vient de rendre la Cour de l’Association européenne de libre-échange. Sans surprise, la Première ministre s’en félicite.

“ Il est clair que ce jugement va renforcer la reconstruction économique du pays. Il est possible que les agences de notation revoient leurs évaluations. Cela aura une influence positive sur la levée des contrôles sur les capitaux, et c’est donc positif “ , a estimé Jóhanna Sigurdardóttir.

Avec l’effondrement d’Icesave, ce sont surtout des épargnants britanniques et néerlandais qui avaient été lésés. Les gouvernements des deux pays les avaient remboursé mais avaient ensuite adressé la facture à Reykjavik, qui en a payé la moitié à ce jour, malgré la forte opposition des Islandais. Les garanties de dépôts bancaires sont depuis passées de 20.000 à 100.000 euros par épargnant.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Agriculture : la réforme en suspens