DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'état d'urgence décrété en Egypte


Egypte

L'état d'urgence décrété en Egypte

Dans un discours à la nation, le président égyptien, Mohamed Morsi, décrète l‘état d’urgence dans trois provinces du pays : Port-Saïd, Suez et Ismaïliya. La mesure, qui s‘étendra sur trente jours, sera accompagnée d’un couvre-feu nocturne (de 21h à 6h du matin). Pour le chef de l’Etat, l’objectif est de faire face aux multiples violences qui secouent le pays depuis vendredi.

Violences au Caire

Au Caire, des jeunes continuent d’affronter des policiers non loin de la place Tahrir, le berceau de la révolution égyptienne en 2011. Aux tirs de gaz lacrymogènes, les manifestants ont répondu par des jets de pierre. Deux ans après la chute de Hosni Moubarak, rien n’a changé selon eux. “On veut que le président Morsi s’en aille ainsi que les membres du gouvernement. On a fait partir Hosni Moubarak. On est aussi capable de faire partir le président Morsi”, explique un jeune manifestant.

A Port-saïd, au moins 42 morts

La ville portuaire est devenue le bastion des affrontements les plus meurtriers. Au moins 31 personnes sont mortes en trois jours.
Ces événements font suite à la condamnation à mort de supporters du club local. La justice les accuse d’avoir pris part à des violences meutrières lors d’un match de football en 2012. Soixante-quatorze personnes avaient péri.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Bulgarie pas encore fixée sur le nucléaire