DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Belgique: grogne des salariés d'ArcelorMittal

Vous lisez:

Belgique: grogne des salariés d'ArcelorMittal

Taille du texte Aa Aa

Namur était le théâtre d’affrontements entre la police et plus de 1500 salariés d’ArcelorMittal en colère ce mardi. Les manifestants protestaient contre la fermeture annoncée d’une partie du site du géant de l’acier à Liège.
Ils ont tenté de s’approcher du siège du gouvernement régional surnommé “l’Elysette”.
Les syndicats veulent accentuer la pression sur le pouvoir politique, afin qu’il fasse plier le géant de l’acier. 1300 emplois sont concernés par la fermeture controversée.

Vendredi, le Premier ministre belge Elio di Ruppo avait déclaré que “la priorité était de permettre la reprise des installations d’ArcelorMittal par un repreneur industriel”. Des centaines de salariés préfèreraient, eux, une nationalisation.
Le groupe de Lakshmi Mittal a déjà indiqué à des médias belges qu’il “n’avait pas l’intention de vendre quoi que ce soit, pas même aux autorités”.

Selon ArcelorMittal, la demande d’acier a baissé de 29% en Europe par rapport à la période qui a précédé la crise. En octobre 2011, le groupe avait déjà annoncé la fermeture de deux hauts-fourneaux et de la fonderie du site de Liège.

Avec AFP et Reuters