DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Préavis de grève des fonctionnaires européens avant le sommet

Vous lisez:

Préavis de grève des fonctionnaires européens avant le sommet

Taille du texte Aa Aa

Trois syndicats de fonctionnaires européens à Bruxelles ont déposé un préavis de grève pour le 5 février, juste avant la réunion du Conseil européen. Ils entendent protester contre de possibles coupes budgétaires additionnelles qui pourraient être décidées lors du sommet.

Euractiv a révélé une note des syndicats adressée au Secrétaire général du Conseil de l’Union européenne, Mr Uwe Corsepius, qui présente leurs griefs. Selon eux, « certains Etats membres ont publiquement annoncé leur ambition de réaliser (…) des économies allant jusqu’à 15 milliards d’euros » dans la rubrique 5 du cadre financier pluriannuel sur la période 2014-2020.

Cette cinquième rubrique concerne le budget de fonctionnement administratif de l’Union. Il est prévu qu’il atteigne un peu plus de 63 milliards d’euros dans le prochain cadre financier pluriannuel 2014-2020, soit 6% du budget total de 1033 milliards d'euros. Le poste budgétaire était de 55,5 milliards d’euros lors du cadre financier 2007-2013.

Pour Günther Lorenz, président d’ «Union Syndicale » à Bruxelles, l’une des organisations signataires de la note, les coupes budgétaires qui pourraient être annoncée durant la réunion du Conseil du 7 et 8 février seraient trop lourdes à supporter.

Le syndicaliste, contacté par téléphone, a expliqué à euronews que les fonctionnaires européens font déjà face à toutes une série de mesures (augmentation du temps de travail et de l’âge de la retraite, réduction du personnel, etc.) prévues pour réaliser près de 10 milliards d’économie : « Nous avons perdu 9% de notre pouvoir d’achat » à cause de ces réformes, explique Lorenz. Selon lui, les 45000 agents (fonctionnaires, contractuels et contrats temporaires) travaillant pour les institutions européennes, dont le nombre devrait diminuer de 5%, doivent affronter des mesures qui auraient déjà provoqué des grèves générales dans d’autres pays.

Les syndicats craignent que des coupes budgétaires supplémentaires soient « incompatibles avec le fonctionnement normal des institutions de l’Union et avec le maintien d’une fonction publique européenne compétente, indépendante et permanente ».

Parmi les Etats membres souhaitant réduire le budget européen, le Premier ministre britannique David Cameron, est sans doute le plus celui qui se fait le plus entendre. En novembre dernier, il avait plaidé avec force pour des coupes dans le budget de l’Union.

Néanmoins, pour M. Lorenz, derrière l’Angleterre se cachent d’autres pays, tels que l’Allemagne, la Finlande, les Pays-Bas ou la Suède qui s’accordent pour une réduction du budget mais divergent encore sur le montant.

A lire aussi : Les fonctionnaires contre l’austérité dans les institutions européennes (30/06/2011)

Preavis Greve by newmedia_euronews

(Source www.euractiv.fr)