DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

De l'air dans le moteur


hi-tech

De l'air dans le moteur

En partenariat avec

La voiture. Ca pollue et ça fait du bruit.
Et si on changeait tout ça ? Cela fait des années que les constructeurs automobiles se sont lancés dans la construction de véhicules hybrides, qui combinent moteur à essence et moteur électrique.

Le pionnier en la matière c’est Toyota. Cela fait déjà 15 ans que son modèle Prius est la référence de l’hybride essence et électrique. Une automobile qui a su conquérir une vaste marché en Europe, en Amérique du Nord et au Japon.

Mais un nouveau genre de véhicule hybride est en train d‘émerger : celui qui combine moteur à essence et compresseur d’air. PSA Peugeot Citroën vient de présenter un prototype. Le constructeur français remplace les batteries électriques par de l’air comprimé.

Sous les sièges, cette bombonne bleue se recharge d’air comprimé lorsque la voiture ralentit. Ensuite, à l’image d’un ressort ou d’une pompe à vélo, la puissance dégagée par l’air lorsqu’il se détend entraîne les roues. Il faut donc régulièrement ralentir pour remplir la bombonne. Ce système très silencieux est ainsi surtout efficace en ville.

“Sur une heure de trajet, ce sont 50 minutes qui sont passées avec le moteur essence arrêté et la propulsion est assurée par l’air comprimé qui vient se détendre et entraîner la voiture. Donc une consommation très fortement réduite”, se félicite Guillaume Faury, directeur de recherche et développement chez PSA Peugeot Citroën.

La consommation d’essence tomberait à 2,9 litres au 100 km, contre une moyenne de 6 litres aujourd’hui pour une voiture classique.

L‘énergie stockée ne permet de rouler que quelques centaines des mètres, mais la recharge d’air comprimé ne prend que 10 secondes à chaque fois que la voiture ralentit.

Patience, il faudra attendre 2016 pour voir ce prototype sur la route.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Vieilles maisons, nouvelles technologies