DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelles violences sociales à Athènes


Grèce

Nouvelles violences sociales à Athènes

Des heurts violents ont eu lieu devant le ministère du Travail à Athènes ce mercredi. Quelques dizaines de syndicalistes et militants communistes ont tenté d’occuper le bâtiment avant d’en être violemment ejectés par la police.

A l’origine de leur colère, des révélations sur des faits de corruption et de clientélisme au sein du système de sécurité sociale grecque. Un système, qui selon le ministre du Travail, serait plein d’“exceptions et de cas particuliers”.

Au moins une personne a été blessée et une trentaines d’autres ont été arrêtées.

La tension économique et sociale reste très importante en Grèce, avec plusieurs réformes très sévères annoncées dans les retraites, les impôts sur le revenu, l‘éducation.

Le pays reste pour l’instant extrêmement dépendant des prêts accordés par le FMI et l’Union européenne.

Une grève de 24 heures est prévue pour ce jeudi dans les secteurs de l‘énergie et des transports.

Ce manifestant est excédé :
“Ils soutiennent les intérêts de l’oligarchie ! Ils veulent nous tuer, chaque jour ils nous frappent ! Regardez ce régime que nous avons là” !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Frappe israélienne en Syrie