DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

David Cameron en Algérie pour parler terrorisme

Vous lisez:

David Cameron en Algérie pour parler terrorisme

Taille du texte Aa Aa

Il aura fallu une prise d’otages dramatique pour qu’un Premier ministre britannique se rende en Algérie, pour la première fois depuis 1962.

David Cameron a atterri à Alger ce mercredi, avant de rencontrer le président Abdelaziz Boutéflika et le Premier ministre Abdelmalek Sellal.

Il s’est aussi recueilli sur le Monument des Martyrs de la guerre d’Algérie, sur les hauteurs d’Alger, où il a déposé une gerbe de fleurs sur la stèle érigée à leur mémoire.

Mais la question du terrorisme était au coeur de cette visite :

“Ce qu’il faut dans des pays comme le Mali, et comme en Somalie de l’autre côté de l’Afrique, c’est avoir une approche qui soit celle de la sécurité, de la politique, de l’aide, du règlement des griefs, une approche intelligente qui réunisse toutes les choses dont nous avons besoin pour les pays de cette région, pour les aider, les rendre plus sûrs, et pour améliorer notre sécurité à nous aussi”.

La visite de David Cameron intervient moins de deux semaines après la prise d’otages sur le site gazier d’In Amenas, dans le Sahara algérien, et l’assaut de l’armée algérienne qui se sont soldés par la mort de 37 étrangers, dont six Britanniques, d’un Algérien et de 29 ravisseurs.