DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des soldats maliens à Kidal, toujours aux mains des rebelles

Vous lisez:

Des soldats maliens à Kidal, toujours aux mains des rebelles

Taille du texte Aa Aa

Après Gao et Tombouctou, Kidal. Une unité de reconnaissance Malienne est arrivée ce jeudi dans la dernière grande ville de l’extrême nord-est du Mali encore en partie contrôlée par des groupes armés.

Les rebelles autonomistes touaregs du MNLA et les islamistes dissidents du MIA avaient demandé à ce qu’une solution politique soit trouvée avec Bamako avant l’entrée de troupes africaines à Kidal. De son côté, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a posé ses conditions au dialogue.

“Le seul groupe avec lequel nous pouvons envisager des négociations susceptibles d’aboutir, c’est le MNLA, à condition qu’il renonce à toutes ses prétentions territoriales et qu’il accepte de s’intégrer au Mali définitivement. Quant à Ansar Dine, je pense que sa seule solution pour eux est de déclarer solennellement qu’ils renoncent à la Charia,” a-t-il déclaré.

Après une offensive de trois semaines, la France doit progressivement passer le relais aux 8.000 hommes de la force africaine mandatée par l’ONU pour sécuriser le nord Mali.