DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Grèce, la crise est aussi sanitaire


Grèce

En Grèce, la crise est aussi sanitaire

En Grèce, la crise n’est pas seulement économique et financière, elle touche aussi le domaine de la santé. Pour protester contre les coupes budgétaires exigées par les plans d’austérité, les médecins hospitaliers grecs ont entamé ce jeudi un nouveau mouvement de grève.

L’Institut Pammakaristos accueille des enfants souffrant de divers handicaps, mentaux notamment. Les responsables de l‘établissement s’inquiètent pour l’avenir de ces jeunes.

“Les parents évitent de récupérer leurs enfants le week-end, car ils ne savent pas comment prendre soin d’eux. Et lorsque les enfants rentrent chez eux en fin de semaine, les parents nous demandent de leur donner toute la nourriture que nous avons pu mettre de côté”, explique Filipini Karanikola, la Présidente de l’Institut Pammakaristos.

Pour réduire ses frais de fonctionnement, l’Institut a d’abord revu à la baisse les salaires de sa cinquantaine d’employés. Mais depuis le mois de septembre, il n’arrive même plus à les payer.

“Quans vous pensez que vous n’avez pas été payé pendant quatre ou cinq mois, c’est vraiment difficile et cela influe sur votre vie quotidienne”, explique une thérapeute.

La vie des patients est, elle aussi, perturbée. Faute d’argent, l’encadrement est limité. En sous-effectif, le personnel est débordé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Inondations en Australie : l'heure du bilan