DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une adolescente tuée par balles à Chicago

Vous lisez:

Une adolescente tuée par balles à Chicago

Taille du texte Aa Aa

“Elle aimait beaucoup les livres”. Ce témoignage d’un proche d’Hadiya Pendleton sera l’un des seuls évoquant la jeune fille. A 15 ans, cette adolescente américaine, majorette et joueuse de volley-ball, a été abattue d’une balle dans le dos à Chicago. La semaine dernière, elle paradait devant les yeux du président, Barack Obama, pour son investiture.
Peu avant sa mort, la jeune fille et un groupe d’amis étaient partis se protéger de la pluie sous un abri. Quelques instants plus tard, un homme a surgi, l’arme au poing. Plusieurs coups ont retenti. Deux personnes ont été blessées. Hadiya, elle, est décédée sur le chemin de l’hôpital. Le tireur est parvenu à s’enfuir à bord d’une voiture. Selon la police, Hadiya n‘était pas la cible. Le tueur l’aurait prise pour une membre d’un gang local.

Une “terrible tragédie”

La Maison-Blanche a adressé ses “pensées et ses prières” à la famille de la jeune fille, dénonçant une terrible tragédie. “Comme le président l’a déclaré, on ne pourra jamais éradiquer tous les actes de violences de ce pays, mais si on peut sauver, ne serait-ce qu’une seule vie d’enfant, alors nous avons l’obligation d’essayer face au fléau de la violence engendrée par les armes à feu”, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

“Trop d’enfants sont morts”

Le même jour à Washington, Gabrielle Giffords a fait son retour au Congrès après avoir été victime d’une fusillade en 2011. Deux ans après, l’ancienne sénatrice peine encore à se déplacer et à s’exprimer. Elle a livré un discours poignant contre les armes à feu, à l’occasion de la première d’audition parlementaire sur le contrôles des armes.
“La violence est un problème sérieux. Beaucoup trop d’enfants sont morts, beaucoup trop. Nous devons faire quelque chose”, a-t-elle exprimé d’une voix fragile.

Barack Obama a fait du contrôle des armes à feu, un combat personnel. Mais le puissant lobby pro-armes, la NRA, compte faire pression pour empêcher une loi de voir le jour.