DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fin du contentieux entre la presse française et le géant Google


France

Fin du contentieux entre la presse française et le géant Google

En France, les éditeurs de presse sont parvenus à un accord avec Google. Le texte a été signé ce vendredi à l’Elysée par le patron du géant américain de l’internet, Eric Schmidt, en présence du président Francois Hollande. Google s’engage à aider la presse à se développer sur le net. Le groupe américain accepte aussi de mettre en place un fonds pour l’innovation. Seules les presses quotidiennes, nationales et régionales, les magasines et les “pure-players” d’informations pourront bénéficier de ce fond.

Le chef de l’Etat français, François Hollande, a donné quelques détails sur cet accord. “(cet accord) permettra que des groupements de presse puissent bénéficier d’un fond à la hauteur de 60 millions d’euros de manière à ce qu’il puisse y avoir des soutiens à la transition numérique, à des investissements, à de l’innovation, ce qui est bon pour la presse française, bon pour les contenus et bon aussi pour Google”.

Cet accord met un terme à un bras-de-fer de plusieurs mois. Les journaux estimaient que Google tirait profit de l’information que eux produisent. Ils réclamaient donc une contrepartie financière. Google pour sa part avait brandi la menace de ne plus référencer ces journaux en cas de création d’une taxe assimilée à des droits d’auteur.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Explosion à Mexico : le bilan s'alourdit