DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Premier ministre espagnol à son tour impliqué dans une affaire de corruption

Vous lisez:

Le Premier ministre espagnol à son tour impliqué dans une affaire de corruption

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce jeudi soir devant le siège du Parti Populaire, à Madrid, pour demander la démission de Mariano Rajoy.

Le nom du premier ministre espagnol conservateur est apparu pour la première fois dans un scandale de comptabilité occulte du PP, après la publication par le journal El Pais de relevés de comptes le mettant en cause.

Démenti immédiat du parti au pouvoir, et de sa Numéro Deux :

“Ce parti rejette catégoriquement le contenu de ces supposés documents qui ont été publiés. J’ai parlé au Premier ministre comme il se doit ce matin et je dois dire qu’il est très tranquille”.

Rajoy et d’autres cadres du parti auraient reçu via l’ancien trésorier du PP des compléments de salaire allant jusqu‘à 15.000 euros mensuels, principalement sous forme de commissions remises par des sociétés de construction.

“Je veux obtenir des explications directes du Premier ministre, déclare le chef de l’opposition socialiste, Alfredo Rubalcaba. Parce que cette information l’affecte directement. Je veux qu’il réponde à deux questions simples : a-t-il touché ces compléments de salaire, oui ou non ? Et aussi, s’il les a perçus, comment les a-t-il gagnés ? Etait-ce de l’argent sale”?

Toujours selon El Pais, Mariano Rajoy aurait reçu 25.000 euros annuels pendant onze ans.

Après les divers scandales impliquant la famille royale, les Espagnols vont avoir bien du mal à retrouver confiance en leur classe dirigeante.