DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un TGV forcé de s'arrêter, 10 jeunes toujours entendus par la police


France

Un TGV forcé de s'arrêter, 10 jeunes toujours entendus par la police

A Marseille, dix jeunes étaient encore en garde à vue ce dimanche, pour délit d’entrave à la circulation des trains. La veille, ils étaient plusieurs dizaines, venus de la cité qui jouxte la voie de chemin de fer. Ils ont forcé un TGV à s’arrêter. Le train venaient de quitter la gare de Marseille Saint-Charles, à destination de Nice. Ils ont tenté de monter à bord. “Ils n’avaient pas d’armes sur eux, ils avaient des fumigènes, précise un des passagers du train. C‘étaient des petits merdeux, ils avaient entre 16 et 20 ans. Ils étaient là avec leurs scooters, leur mobylettes. Ils crânaient”. “Ils étaient avec des torches devant la cité en train de s’exciter, ajoute une femme qui était également à bord du TGV. Quand la police est arrivée, ils ont dégagé. On ne les a plus vus ensuite”.

Quelle était leur intention réelle : voulaient-ils dévaliser les passagers du train ? Si oui, ils n’ont pas réussi. Voulaient-ils simplement s’amuser et faire parler d’eux dans les médias ? Si tel est le cas, alors là, l’objectif est atteint.

Le train est arrivé à destination avec deux heures de retard.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fusion Fiat-Chrysler prévue en 2014