DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Big Brother dans votre téléphone

Vous lisez:

Big Brother dans votre téléphone

Taille du texte Aa Aa

A cause de votre téléphone, vous êtes suivi à la trace.
Vous ne le savez peut-être pas, mais un simple coup de fil peut révéler beaucoup de vos informations personnelles à la personne que vous appelez.

Voici CallApp, une application pour smartphones.
A cause d’elle, le bon vieil appel anonyme, c’est terminé.
Quand votre interlocuteur vous répond “Allô?”, il sait déjà tout.

Oded Volovitz, patron de CallAp, nous fait une démonstration quand on l’appelle sur son portable : “Alors là je reçois votre appel. En premier, je vois votre nom qui s’affiche. Et votre photo. Nos amis en communs sur les réseaux sociaux. Je vois les études que vous avez faites, là votre école de journalisme. Je vois tous les sites internet sur lesques vous apparaissez”.

Bon, si vous appelez votre maman, ça ne sert pas à grand-chose. Mais méfiez-vous si vous appelez pour un entretien d’embauche par exemple. Parce que le problème, c’est que personne ne vous demande votre autorisation.

Big Brother vous regarde. Mais il vous écoute aussi.
Avec un logiciel spécifique, votre interlocuteur peut savoir si vous lui mentez ou pas. Il analyse votre voix, son intonation, sa tonalité, sa fréquence. Et avertit la personne que vous appelez que vous essayez de l’embobiner.

“On analyse d’abord votre voix quand vous dites la vérité”, explique Lior Koskas de la sociétét Digilog. “Dès lors, tout ce que vous dites par la suite est comparé à cet échantillon de base. Que vous le vouliez ou non, en fonction de la fréquence vocale qui varie, cette technologie sait si vous dites la vérité et si vous mentez. C’est affiché de manière très simple sur l‘écran”.

Cet outil est utilisé au Royaume-Uni pour lutter contre la fraude aux prestations sociales. En toute légalité. L’application CallApp quant à elle ne pose pas de problème juridique car elle agit comme un simple aggrégateur d’informations.