DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dutroux demande la libération conditionnelle


Le bureau de Bruxelles

Dutroux demande la libération conditionnelle

Une fois encore, l’affaire Dutroux revient hanter la Belgique. Près de 9 ans après sa condamnation, le pédophile demande sa libération conditionnelle. Une procédure lancée ce lundi à Bruxelles. Marc Dutroux demande à purger sa peine à domicile avec un bracelet électronique. En 2004, il avait pourtant été condamné à la réclusion à perpétuité pour l’enlèvement, la séquestration et le viol de six fillettes, et la mort de quatre d’entre elles. Même si la demande a très peu de chances d’aboutir, elle révulse la plupart des Belges.

“ Impossible. On ne devrait jamais laisser ça, c’est impossible, on ne peut pas le croire “ , s’insurge une passante.

“ C’est un genre de clémence qu’il demande alors qu’il n’en a eu pour personne. Surtout aucun regret, n’ayons aucun regret, laissons-le au trou “ , lance un homme.

C’est pourtant bien le droit belge qu’invoque le pédophile meurtrier, celui-là même qui a permis à son ex-épouse et complice d’obtenir la libération conditionnelle il y a six mois. Elle vit depuis dans un monastère. Le gouvernement veut changer la loi et a proposé qu’au lieu d‘être possible au tiers de la peine, cette demande ne le soit plus qu‘à la moitié pour les condamnés à perpétuité.
Certaines familles de victimes viennent néanmoins de porter plainte devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La Commission veut renforcer la lutte contre le trafic de drogue