DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Roumanie sous surveillance


Le bureau de Bruxelles

La Roumanie sous surveillance

La Roumanie reste sous l‘étroite surveillance de la Commission européenne. Dans son dernier rapport sur l’Etat de droit dans le pays, Bruxelles pointe le manque d’indépendance du système judiciaire et cite le cas de ministres poursuivis pour corruption.

Message de nouveau martelé par le président de la Commission :

“ Il faut davantage de progrès sur l’indépendance du système judiciaire et l’attribution de deux postes-clé. Nous attendons des responsables politiques qu’ils donnent l’exemple en démissionnant lorsqu’il y a des accusations de corruption ou de violation des règles d’intégrité. “

En visite à Bruxelles, le Premier ministre roumain a aussi répondu aux critiques sur des médias trop pro-gouvernementaux :

“ La liberté des médias en Roumanie comme dans le reste de l’Europe sera respectée et sera considérée comme une valeur fondamentale. “

Bruxelles en appelle enfin à la nomination d’un nouveau procureur impartial à la tête de la direction anti-corruption.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La Commission veut renforcer la lutte contre le trafic de drogue