DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le chef de l'opposition prêt à discuter avec le vice-président syrien


Syrie

Le chef de l'opposition prêt à discuter avec le vice-président syrien

Ahmed Moaz al-Khatib a proposé hier d’ouvrir des négociations avec Farouk al-Chareh pour chercher une issue au conflit meurtrier qui ravage le pays depuis le 15 mars 2011. Al-Chareh avait affiché ouvertement en décembre ses divergences avec le président syrien en se prononçant pour une solution négociée alors que selon lui Bachar al-Assad a choisi l’option militaire afin d‘écraser la rébellion armée.

“Depuis le début de la crise, M.Chareh voit que les choses ne vont pas dans le bon sens. Si le régime accepte l’idée du dialogue, je lui demande de déléguer Farouk al-Chareh pour qu’on discute avec lui. Nous tendrons la main dans l’intérêt du peuple et pour aider le régime à partir en paix”. Une main tendue parfois critiquée dans les rangs de l’opposition, certains évoquant une “trahison” alors que le régime aurait déjà tué des dizaines de milliers de Syriens.

Des responsables iraniens qui ont rencontré récemment pour la première fois le chef de l’opposition ont salué cette proposition de dialogue. La Russie, l’autre grand allié de Damas soutient également cette option de même que Washington qui exclut toutefois l’immunité pour Bachar al-Assad.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Iran se défend de vouloir bâillonner la presse