DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marc Dutroux demande sa libération conditionnelle en Belgique

Vous lisez:

Marc Dutroux demande sa libération conditionnelle en Belgique

Taille du texte Aa Aa

Le meurtrier pédophile Marc Dutroux souhaite purger sa peine à domicile sous la surveillance d’un bracelet électronique. Une demande qui a très peu de chances d’aboutir. Le tribunal d’application des peines rendra sa décision le 18 février.

Marc Dutroux a été condamné en juin 2004 à la réclusion à perpétuité pour l’enlèvement, la séquestration et le viol, entre 1995 et 1996, de six fillettes et adolescentes belges, ainsi que de la mort de quatre d’entre elles.

Pour le frère d’une des victimes, “Dutroux ne peut pas être libéré et il ne doit pas l‘être. Il est selon lui impossible quand on connaît le dossier de le libérer et le gouvernement belge s’y opposera”, estime-t-il.

Trois victimes de Marc Dutroux ont saisi la semaine dernière la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg pour protester contre l’actuelle procédure de libération conditionnelle.

Cette affaire a traumatisé le royaume et hante toujours les esprits. La libération en août dernier de l’ex-femme de Dutroux, Michelle Martin, avait déjà suscité une vive polémique.

Le gouvernement belge a décidé de durcir le régime des libérations conditionnelles qui ne pourront plus intervenir avant la moitié de la peine à effectuer.