DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Norvège se fait piller ses couches


Norvège

La Norvège se fait piller ses couches

La Norvège, devenue paradis des couches, est en rupture de stock.

La Norvège est l’un des pays les plus chers au monde. C’est dans ce contexte que des supermarchés du sud du pays ont entamé une guerre des prix afin de séduire leurs clients. Effet collatéral : ces couches sont tout à coup devenues très abordables pour les pays voisins. Une manne que certains se sont empressés d’exploiter.

« Ils achètent toutes les couches, je dis bien toutes les couches, absolument tout ce que nous avons en rayon. Ils les prennent, les jettent dans leur coffre, retournent dans leur pays et les revendent en se faisant une belle petite marge » explique Terje Ragnar Hensen, directeur régional de la chaîne de magasins Rema 1000. « Ça n’est pas du vol ; ça n’est même pas illégal mais c’est un gros problème car ils ne laissent rien pour nos clients réguliers. »

Helge Breilid, la responsable des douanes de Kristiansand, sur la côte sud du pays a détaillé le mode opératoire tel qu’il leur a été présenté par les personnes arrêtées à la frontière : les clients étrangers arrivent de Suède, remontent la côte pour remplir leur voiture de couches puis prennent le ferry pour retourner sur le continent.

Certains ont été arrêtés avec l’équivalent de 50 000 couronnes de couches (6700 euros), soit environ 80 000 pièces ! Ils ont été relâchés car cet achat est parfaitement légal, même si la Norvège ne fait pas partie de l’Union européenne. « Ces personnes viennent principalement de Pologne et de Lituanie et nous n’avons aucune raison de penser qu’ils font partie de bandes criminelles. »

En Norvège, les couches coûtent 4 euros les 50 environ, soit deux fois moins qu’en Lituanie. En France, un paquet d’environ 50 couches coûtent en moyenne 15 euros.

Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Matches truqués : le football dans la tourmente