DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlin : la chasse à l'Ours est ouverte

Vous lisez:

Berlin : la chasse à l'Ours est ouverte

Taille du texte Aa Aa

Le 63ème festival du film vient de commencer à Berlin avec 400 films au programme pendant 11 jours.

24 longs-métrages de 22 pays sont en compétition. La sélection est éclectique, comme d’habitude avec des réalisateurs peu ou pas connus et des films hollywoodiens à très gros budgets.

C’est année c’est Wong Kar Wai qui est le président du jury.
Toujours équipé de ses lunettes noires, le Hongkongais a présenté en avant-première son nouveau film “The Grandmaster”.

“The Grandmaster”, c’est un vrai-faux biopic sur Ip Man, maître historique de kung fu, professeur de la légende du cinéma asiatique Bruce Lee. Mais attention, “The Grandmaster” n’est pas un film de genre. Magnifique, rythmé, évanescent, romantique. A la Wong Kar Wai.

“The Grandmasters” est un film qui parle de kung fu”, explique le réalisateur. “Mais au-delà de la technique, il en dit beaucoup sur ceux qui le pratiquent et le monde des arts martiaux. Quel est leur code d’honneur ? Quelles sont leurs valeurs ? Quelle est leur philosophie ?”

On est au début des années 1900 en Chine. Le “Grand Maître” des arts martiaux prend sa retraite. Ils sont alors quatre à se disputer le titre tant convoité.

Parmi eux, une femme, interprétée par Zhang Ziyi, qui a déjà montré dans “Tigre et Dragon” qu’elle savait se défendre.

Le film est passé entre les lames des ciseaux de la censure chinoise. Il sortira en Europe au printemps prochain.